Bg de Léo ( en court de réécriture)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Bg de Léo ( en court de réécriture)

Message  Léonah le Dim 8 Juil - 19:54

Age: Née le 12 janvier 1989.
Prénom: Leonah.
Nom: Florentin.
Ville de naissance: Paris.
Profession: Secrétaire BBC
Couleurs des yeux: Bleu
Cheveux: Noir.
Signe particulier: Tatouage sur les reins et sur le pubis.

Leo est une jeune femme sans histoire, d'un passé assez classique, bonne élève, elle n’est pas du genre à se créer des problèmes. Ses parents vivent à Paris, ils ont tous les deux un bon emploi, son père étant un chef d’entreprise qui a fait fortune et sa mère dirige une agence de publicité relativement connu… Ils sont issus d'une famille bourgeoise.
Leo n'a jamais manquée de rien bien qu'elle n'ait pas été pourrie gâtée pour autant. D'un naturel calme et bosseuse, elle est cependant impulsive et entière et n'as pas sa langue dans sa poche, même si elle use de manière diplomatique voir commerciale.

A 22 ans, elle part pour Chicago dans le cadre d'un stage pour sa licence de commerce international, ayant été reçu dans une prestigieuse école de commerce du coin, elle est censé faire son année avant de rentrer en France. Mais tout bascule un soir du moi de Mai.
Léo rentre tranquillement à son petit studio meublé, loué le temps de son séjour dans un des quartiers chics de Chicago, il fait doux, et la jeune femme aime marcher, elle flâne et prend son temps dans les ruelles calmes. Mais c’est sans compter sur la camionnette qui la suit. En quelques seconde, celle-ci s’arrête à ses cotés, la porte coulissante s’ouvre alors que quatre énormes paluches viennent la saisir, rapidement elle se retrouve avec un morceau de tissus entre les lèvres et une cagoule sur la tête, ses bras prisonnier dans son dos… puis le néant.

Il fait sombre à son réveil, sa tête est douloureuse, la jeune femme tente de bouger, un bruit de chaîne accompagne son mouvement, seul un goûte à goûte régulier altère le silence de la pièce où elle se trouve. Elles s’assoit, passant sa main sur son visage en respirant lourdement, les souvenirs reviennent rapidement, elle a été enlevée…
Le lit sommaire et sale couine lorsqu’elle tente de se lever, les jambes encore vacillantes, l’odeur de renfermé et de bien d’autre chose qu’elle n’arrive encore à discerner attaque la sensibilité de ses narines. La chaîne, attachée à sa cheville, semble suffisamment longue pour lui permettre d’aller jusqu’au lavabo ou de faire quelques pas dans la pièce, elle hésite à hurler vu la peur qui lui ravage le ventre en une crampe lancinante. Il n’y aucune fenêtre dans la cellule, juste une porte à l’opposé du lit, une lumière jaune clignote par instant au plafond maintenue par une petite grille rouillée, des toilettes d’une saleté répugnante trône à coté du lavabo lui aussi sans un triste état. Après un instant, assise à contempler horrifié ce qui l’entour, Léo se rend compte qu’elle ne porte plus rien sur elle, dépouillé de tous ses vêtements, de son sac, son téléphone. Elle relève ses jambes contre sa poitrine, les entourant de ses bras en se balançant très légèrement tandis que les larmes coulent sur son visage, étouffant ses sanglots de peur de voir quelqu’un débarquer.
Les minutes passent puis les heures, elle ne saurait le dire dans l’ambiance de sa captivité, après un moment lui paraissant durer une éternité, les larmes cessent de maculer son visage, la peur l’empêchant de rationaliser, de réfléchir. Elle hésite à crier, après tout ses parents ont beaucoup d’argent, ils paieraient évidement pour la récupérer, se raccrochant à cette hypothèse qui lui assurerai une porte de sortie, c’était sans doute ça, kidnappé pour une rançon, quoi d’autre… Le fil de ses pensées se perd aux bruits crissant de la porte qui s’ouvre.
Léo redresse sa tête, reculant d’instinct sur le matelas en fixant la porte. Trois hommes imposants et cagoulés font leurs entrés. La porte se referme dans un claquement sinistre alors qu’ils s’approchent du lit. Ils la dévisagent sans gène, rapidement le premier se met à parler, mais il ne s’adresse pas à Léo, il se contente de commenter le physique de leur proie en des thermes humiliants, crus, comme si elle n’était qu’un bout de viande qu’on expose sur une étale. Des rires lourds et gras répondent à l’homme qui parle suivie de quelques commentaires tout aussi cru, ils la traitent de chienne blanche, de salope, lui disent qu’elle va devenir leur objet, leur pute et qu’une fois qu’ils auront fini de s’occuper d’elle, elle suppliera pour en avoir encore.
Sans même laisser à la jeune femme le temps de répondre, ils s’approchent, deux d’entre eux la bloquent sur le lit alors que le troisième sort sa queue en se branlant devant elle… Et toujours ses rires, ses remarques graveleuses, dégradantes. Léo panique, les larmes qu’elle croyait épuisées recommence à rouler le long de son visage innocent. Elle supplie, promet de l’argent contre sa libération, mais rien n’y fait, ils n’ont que faire de ce qu’elle pourrait avoir à donner à part elle-même, rapidement elle sent le froid d’un canon contre sa tempe, les mots se font flou sous la panique qui l’habite, des ordres sont aboyés et elle se retrouve avec un sexe entre les lèvres et un autre entre ses cuisses. Totalement tétanisée, elle ne pourra que subir ce qui suivra.
Ils abuseront d’elle ainsi plusieurs heures, se relayant sans jamais cesser leurs remarques, lui disant qu’elle était une bonne pétasse blanche, qu’elle allait aimer ça et en réclamer toujours plus, qu’elle était maintenant leur propriété et que si elle osait l’ouvrir ou refuser quoi que ce soit, ils la tueraient sans aucune considération. Après un moment qui lui aura semblé être les plus longues heures de sa vie, ils se vident sur elle et sortent simplement, la laissant ainsi, en pleure et souillés par leurs spermes sur le lit, tout son corps brulant de honte et de peur. Léo se tassera sur elle-même jusqu’à s’endormir épuisée par les larmes.
La porte s’ouvre à nouveau, et tout recommence, se faisant ainsi prendre à la chaine par ses hommes cagoulés, jour après jours. Toujours le même scénario, toujours la même violence, la même humiliation, et tout recommence encore et encore ne lui laissant que le temps de dormir quelques heures, avant d’être à nouveau utilisé comme une poupée de chair, ses supplications ne servent jamais, ses cris, ses hurlements, ses pleurs, rien n’y fait, elle n’y gagne que plus de virulence de leur part et fini par se laisser faire en se murant dans un silence oppressant.
La porte s’ouvre encore, le simple bruit de cette porte plonge la jeune femme dans une terreur sans nom. Mais cette fois il y a quelques chose de différent, un homme seul entre dans la pièce, elle reconnait sa voix mais peut à présent mettre un visage dessus, il ne porte pas de cagoule. Il lui expliquera froidement, tout en jetant une robe courte sur le lit, qu’elle doit faire un petit voyage, et qu’il n’hésitera pas à se débarrassera d’elle si elle montre une quelconques résistance. Il l’empoigne, détache la chaine et l’entraine dans une des pièces à coté, la laissant pour la première fois prendre une vraie douche et s’habiller même si jamais elle n’a droit à une certaine intimité. Lorsqu’elle est propre il l’entraine dans les dédales des couloirs sombres, à nouveau une cagoule est placée sur son visage avant d’être jeté dans une voiture qui la conduira à Détroit.

Ils roulent plusieurs heures avant que la voiture s’arrête enfin, la cagoule est retiré de sa tête, il fait nuit. Elle est sortie de la voiture et guidé dans une sorte de club, un videur black lourdement armé la détaille au passage. La jeune femme finie poussé devant un homme d’une stature pour le moins impressionnante, noir évidement comme tous ceux qu’elle a vu les derniers jours. Elle n’ose relever son visage pendant que les hommes discutent. Elle apprendra à cet instant qu’elle n’est autre qu’un cadeau d’un leader du Crew à un autre, elle comprend que sa vie ne sera plus jamais la même.
Le géant d’ébène la conduit sans attendre dans leur cave, encore, Léo est morte de peur de revivre encore ce qu’elle a vécu, parlant le moins possible, elle se contente de répondre à ses questions. Il l’attache sur une chaise et commence à la tatouer comme du bétail, sur le bas de reins, comme on marquerait une propriété quelconque pour marquer le début d’une nouvelle vie.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

((Suite à venir avec le dressage et l’évolution.))


Dernière édition par Léonah le Dim 28 Oct - 13:58, édité 1 fois
avatar
Léonah

Messages : 231
Date d'inscription : 18/06/2012
Age : 37

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bg de Léo ( en court de réécriture)

Message  ozwald brucato le Mar 10 Juil - 14:30

Ça doit changer de la petite vie rangée des bars chics de Paris ...
avatar
ozwald brucato

Messages : 94
Date d'inscription : 05/07/2012
Age : 45

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bg de Léo ( en court de réécriture)

Message  Léonah le Mer 11 Juil - 11:05

Si peu, si peu... C'est passer d'une vie normal à une vie digne d'un film de gansta, haha.
avatar
Léonah

Messages : 231
Date d'inscription : 18/06/2012
Age : 37

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bg de Léo ( en court de réécriture)

Message  blackkingdom radikal le Mer 11 Juil - 12:22

c'est même pas de ma faute, j'y suis pour rien moi m'sieur l'agent !
avatar
blackkingdom radikal

Messages : 2767
Date d'inscription : 01/02/2012
Age : 36

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bg de Léo ( en court de réécriture)

Message  ozwald brucato le Mer 11 Juil - 13:24

Mouais Mr BKR. Ça on verra lorsqu'on trouvera de bons témoins.
avatar
ozwald brucato

Messages : 94
Date d'inscription : 05/07/2012
Age : 45

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bg de Léo ( en court de réécriture)

Message  Léonah le Mer 11 Juil - 20:57

Si si c'est de sa faute !! Totalement et indubitablement même !
C'est de la corruption mentale et tout et tout... * essaye de se faire plaindre, effet victimisation* Mais ... euhh... je témoignerai pas quand même, manque de bol j'adooore.
avatar
Léonah

Messages : 231
Date d'inscription : 18/06/2012
Age : 37

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bg de Léo ( en court de réécriture)

Message  ozwald brucato le Jeu 12 Juil - 8:56

Le tribunal ne tiendra aucun compte des accusation du procureur et la ville paiera 10000$ de dedomagement pour préjudice moral à mr BKR . * le juge file un grand coup de maillet*
avatar
ozwald brucato

Messages : 94
Date d'inscription : 05/07/2012
Age : 45

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bg de Léo ( en court de réécriture)

Message  blackkingdom radikal le Jeu 12 Juil - 12:28

merci monsieur le Juge ! et merci Léo de pas porter plainte lol Smile
avatar
blackkingdom radikal

Messages : 2767
Date d'inscription : 01/02/2012
Age : 36

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bg de Léo ( en court de réécriture)

Message  Sadi le Jeu 12 Juil - 12:50

affraid
avatar
Sadi

Messages : 1269
Date d'inscription : 04/06/2012
Age : 28

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bg de Léo ( en court de réécriture)

Message  Léonah le Jeu 12 Juil - 18:14

Lol vous êtes une bande de fou!
avatar
Léonah

Messages : 231
Date d'inscription : 18/06/2012
Age : 37

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bg de Léo ( en court de réécriture)

Message  Rain le Ven 19 Oct - 12:08

/me étant une ancienne flic , elle ne dira rien non plus puis elle aime bien le toutou de BKR et espère toujours avoir des petits de son chien trop adorable qu'elle avait garder un peu dans le poste !"

C'est clair que ca a du te changer des études de commerce à en tout cas au début a tout autre chose arriver a D3!
Bg pas trop long et bien clair Wink

En tout cas en tant que photographe je tiens préciser qu'effectivement beau tatouage et aussi beau ...Bip...
oh mince !!!on m'a censuré Rolling Eyes geek
avatar
Rain

Messages : 43
Date d'inscription : 15/10/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bg de Léo ( en court de réécriture)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum