bg Oscar Piacce

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

bg Oscar Piacce

Message  ozwald brucato le Lun 23 Juil - 15:48

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Oscar Salvatore Piacce dit : « il macellaio » (le boucher) né en 1967 dans le Bronx, 1.87m, 137kg, affranchi et soldato della cosca di Brucato.

Sa mère Lucia Piacce est poissonnière et son père Luiggi docker. Tous les deux sont des immigrés Siciliens, ils ne parlent pas très bien l’anglais. Suite à l’accident mortel de Luiggi en 1977, Oscar se retrouve tout petit confronté à certaines réalités matérielles incontournables : La faim et la privation. Ses deux petits frères Matteo (1970) et Giuffré (1974) lui colleront toujours aux basques même dans les moments les plus durs.

A l’age de 15 ans (1982) il commet son premier braquage, une bijouterie qui lui rapportera quelques ennuis avec les mafiosi du quartier. N’ayant aucun recéleur vers qui se tourner, le seul moyen de transformer son magot en argent était de s’adresser à l’un d’entre eux. Sauf que braquer une bijouterie sans l’autorisation d’un des affranchis locaux ça ne se fait pas. Après une bonne correction par les hommes de la famille Gambino, Oscar va être recruté comme picciutto. Vue sa forte corpulence, sa force, et son courage, il va vite impressionner les hommes de main qui vont s’en faire un allier. Il va encore poursuivre sa scolarité pendant deux années, travaillant de temps en temps dans des boucheries industrielles, ou comme homme à tout faire dans les stades de baseball.
Après avoir purgé une peine de 1,2 ans d’emprisonnement dans un pénitencier pour mineur pour vol avec violence, il sort pour ses 18 ans.c’est là en 1985, qu’il fait la connaissance d’un jeune Sicilien, soldato, qui, dit on, a participé à l’assassinat de Castellano (un des parrains qui menait une guerre inutile et épuisante contre Gambino). Ozwald Brucato monte son équipe de casseurs de têtes qui va vite devenir une équipe de « nettoyeurs ». Les journalistes finiront par appeler ce genre d’équipe « the murder incorporated ». Il propose à Oscar de l’accompagner et de lui prêter main forte. Ils font payer le Pizzo, font régner la terreur, et se font de plus en plus respecter. Ils sont plus d’une vingtaine à régler le quartier au pas. Ozwald secondé par Oscar se montrent de plus en plus gênant pour certains affranchis inquiets.
A eux deux, ils assassineront une 60aine de personnes. C’est là que Oscar prend son surnom de boucher, jouant de la batte de baseball pour exploser les cranes de ses cibles.
En 1990 à l’âge de 23 ans il part dans l’aventure que lui propose Ozwald au Nicaragua. Là bas il fera le sale boulot pour la CIA sous les ordres d’Ozwald qui crée une société fantôme « la CIE » et sous couvert de laquelle ils importent de la cocaïne avec l’aval de la CIA.
En 1993 il suit Brucato en Sicile avec qui il va se mettre au service de Provenzano et tenter de reconstituer certains réseaux de feu la french connection. C’est à cette époque qu’ils doivent collaborer avec certains Calabrais pour l’acheminement de la cocaïne en Europe.
En 1995 il est arrêté lors d’un transport. Il prend deux ans fermes puis il est extradé. A New York il fera encore 6 mois avant d’être totalement blanchi avec les appuis de Brucato.
C’est à cette époque en 1998 que Brucato décide de revenir aux USA, appuyé par les corleoni qui n’ont plus grande confiance dans les capacités des amis américains à faire transiter la dope en Europe.
Alors que Oscar est libre, il voit impuissant son ami et Boss Brucato se faire condamner à 158 ans de prison, trahis par une partie des leurs. Pendant un moment il doit se cacher, risquant lui aussi de se faire dénoncer. Il apprend avec effroi l’assassinat des deux dernières filles et de la femme de son ami. Victor, un des leurs, rencontré au Nicaragua n’arrivera pas à temps pour mettre sous protection la famille de Brucato. Dans un dernier élan il rejoindra Laura et Grace Brucato restée en Sicile. Quant à Oscar il va, dans l’ombre retrouver les traitres, et discrètement exécuter les ordres de Brucato désormais en prison. C’est lui qui avec le concours de calabrais organisera l’évasion du parrain en Octobre 2001.
Jusqu’en 2004, c’est Oscar qui va reconstituer une partie de la famille, être le coursier du Parrain maintenir les contacts avec Victor.
Puis l’heure de la vendetta a sonnée. Mars 2004 les journaux vont titrer d’effroyables assassinats. Ils parleront de bains d’acide, de démembrements, de tortures sordides….

Toujours aux côtés du parrain, il exécute les basses œuvres. Brucato ré-ouvre ses filières et relance son trafic d’héroïne et de cocaïne dans plusieurs villes… Ils s’implantent un moment à Baltimore pour échapper de justesse à la loi martiale. Brucato a assez d’argent pour racheter une « concession » à une vieille famille qui prend sa retraite à Détroit… Ils croyaient tous qu’enfin la cosca Brucato allait pouvoir s’implanter, mais c’était sans compter la concurrence acharnée d’autres gangs tout aussi dangereux et acharnés.

avatar
ozwald brucato

Messages : 94
Date d'inscription : 05/07/2012
Age : 45

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum