BG Puck Anfauglir

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une nuit sous la tente

Message  Puck Anfauglir le Dim 30 Déc - 0:39

Still était parti toute la soirée pour se trouver de la cam à s'injecter dans les veines. Celle là elle est pas chère et viens de Russie... ses effets sont plus puissants que l'heroïne. Celle la il l'a pretera pas à Puck, si il en veut il ira se la chercher. Ce soir là il aura donné de son corp pour l'avoir cette putain de drogue. Mais quand on a pas le choix on fait ce qu'on peut, et là il n'avait que son cul!
Il était claqué et avait du mal à retrouver la tente de fortune qui trainait plus loin. Il profita du silence des dormeurs pour se fofiler à coté de son pote sans faire attention et en le bousculant. Puck se reveilla en faisant attention de ne pas bouger et chuchota énervé "Tu fait chier!". Still n'avait pas l'air d'y faire attention, il ne tardera pas à laisser un filet de bave couler sur le font de la tente.

Puck le regarde, completement défoncé, il avait les cernes encore plus creusées et les traits marqués. Mais combien de temps vas-til tenir ainsi? Il ne le sait pas mais il n'a pas envie de le ramasser un matin froid comme un cadavre... il a deja vecu ça. Son regard se posa ensuite sur son propre bras qu'il leva legerement pour regarder ce trou qui commençait à s'infecter, du rouge il est passé au bleu autour de la plait. Il soupira en pensant qu'il avait peu etre fait une connerie. De toute façon qu'il en fasse ou pas tout le monde s'en branle. Il fronça les surcils. Se détruire? Non! ça ferait trop plaisir à certains. Il se mit à bailler et senti à ce moment là une main posée sur son torse.

Il tourna la tête vers celle qu'il appelait la folle. Elle dormait à côté de lui, Maxx sur ses jambes. Un instant il fit un large sourire en se disant qu'il avait de la chance dans son malheur. Meme en prennant la route, loin de tout, avec son cleps et son pote con comme un pied, il arrive à croiser une nana aussi simpa à vivre et à regarder.
En soulevant legerement la tête il remarqua sa main prise dans son tshirt. Il n'osera pas la toucher de peur de la reveiller. Elle avait surement besoin de tendresse.
Puck se décala legerement pour que son visage soit face à celui de Vick. Elle avait une meche qui cachait le haut de son visage. Il la déplacera avec la plus grande délicatesse. Des questions viennent remplir son esprit qui était ouvert à la reflexion.

Qui est-elle vraiment? A quoi bon le savoir, il faudra prendre le temps qu'elle donnera d'elle si elle risque de repartir seule. Pourquoi cette petite femme a-t-elle pris la route? Elle a quelque chose à fuir elle aussi? Elle a mal à son coeur? Elle a fait des conneries? Comment penser une seule seconde qu'on puisse faire de mal à une femme. Que va-t-elle faire au Nord? Jusqu'ou va-t-elle avec sa moto? Elle cherche peu etre des reponses a ses questions ou alors elle s'échape pour flerter avec la liberté. Puck respectera son silence, son secret, ses reves si elle en a.
Il sait bien que la liberté n'a pas de prix et que nul personne ne peut se donner le droit de le bafouer à son bon vouloir.

Il s'endormira plusieurs heures plus tards, face à elle.

Le reveil fût dur pour lui, il avait peu dormi et cela se voyait. Still s'était levé plus tôt, reveillé par ses propres pets. Il était sorti de la tente avant Puck et Vick. Maxx était sorti avec lui. Puck déplaça legerement la main de Vick qui tennait toujours son tshirt. Il fera attention de ne pas la reveiller et sortira de la tente lui aussi.

Still se roula une clope en crachant ses glavios. Puck resta à comaté avec Maxx qui lui lechait la gueule. En allant pisser à quelques metres de la tente ,il se demandait ce qu'ils allaient faire aujourd'hui, jusqu'ou et qui ils allaient rencontrer.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Puck Anfauglir

Messages : 49
Date d'inscription : 28/10/2012
Age : 33
Localisation : Dans le Van ou au bar

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

A l'hôpital avec Vick > le reveil

Message  Puck Anfauglir le Dim 30 Déc - 21:21

Le Docteur avait récolté des documents pour informer le jeune homme qui venait de se faire opérer du bras suite à une piqure soit disant à l’Héroïne. Il en a marre de voir de plus en plus de cas dans cette Ville. Pourtant cette drogue n'a rien à voir avec l’Héroïne, elle détruit à grande vitesse et fait des ravages autour d'elle. Il s'essuya le front devant de tels photos accablantes... mais pourquoi? Il ne pensait pas voir ça un jour parmi les toxicomanes. La jeune femme allait plutôt bien et se remettait bien de son sevrage. Si elle est accompagnée par cet homme, elle doit l'influencer. Il sorti de son bureau et se rendis en direction de la chambre où dorment peu être les deux jeunes patients.

Puck senti une gène à son bras, lorsqu’il ouvrit les yeux il voyait trouble un instant. L'éclairage de la pièce lui piqua les yeux. Il ne pouvait pas trop bouger son bras qui était bandé et atelé. De son autre main il se frotta le visage en grimaçant. Ce reveil était pire qu'un lendemain de grosse cuite. Il avait encore la vue un peu floue mais pouvait voir plus loin la télé allumée qui chantonnait. En tournant sa tête avec beaucoup d'effort il voyait une silouette allongée dans un lit. Sûrement Vick, elle doit dormir. La tête est trop lourde pour la soulever. Peu être qu'il est trop tôt pour se réveiller... il pensera au bras de fer et se rendormira avec un grand sourire sur ses lèvres...

Le Docteur fit son entrée dans la chambre en direction de Puck en premier, constatant les effets de l’anesthésie. D'un air désolé pour Puck il s'approcha de Vick. Si elle s'est endormie, il éteindra la télé avant de repartir. Sinon il tentera d'en apprendre plus sur les pratiques de Puck avant d'expliquer ce qu'il a subit.

avatar
Puck Anfauglir

Messages : 49
Date d'inscription : 28/10/2012
Age : 33
Localisation : Dans le Van ou au bar

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: BG Puck Anfauglir

Message  Yslae Sanders le Dim 30 Déc - 22:54

Je suis fan voilà c'est dit !!!

Vivement que vous reveniez rp tous les deux quand même !
avatar
Yslae Sanders

Messages : 616
Date d'inscription : 14/10/2012
Age : 25
Localisation : Philadelphie puis Détroit

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Retour à Détroit > Fin du chemin de la liberté

Message  Puck Anfauglir le Jeu 3 Jan - 8:55

1 / A l’hôpital

Rester dans un lit d’hôpital a attendre d'en ressortir, avoir à ses côté ce dont tout homme rêverait d'avoir, une femme qui se souci de vous...

Puck s'était réveillé et le Docteur était encore dans la pièce. Celui ci se dirigea vers le punk pour lui poser quelques questions, un dossier à la main.

Doc:"Vous allez bien? Si vous êtes fatigué c'est normal, on vous a fait une petite opération mais rien de méchant. Vous aviez une grave infection mais elle a été prise à temps."

Puck:"Une infection? Mouai, j'me doutais qu'c'était pas normal de voir ce putain de trou."

Doc:"Pouvez vous me dire ce qu'il s'est passé? Si vous étiez seul à vous faire cela? Et surtout avec quoi!" il attendait des réponses précises, restant proche de lui, jouant la carte de la confidence... avec ce genre d'individu inutile de faire le questionnaire Gestapo.

Puck:"J'étais pas bien mais c'est rien, j'étais seul!" il se braque ne voulant dénoncer personne et surtout pas son pote, même si c'est un gros con.

Doc:"Mmmmm ok je vois. J'ai fais quelques recherches de mon côté et j'aimerais bien vous montrer, peu être pourriez vous m'aider à affiner mes informations."

Puck:"Mouai vas-y balance ton truc ça peut pas être pire que les séries de merde qui passent à la télé!"

Le Docteur ouvre son dossier et montre des photos plutôt soft pour commencer. On y voit des drogués probablement qui ont des trous partout sur les jambes et les bras... les trous étaient béant, bleus et sales. Ils ressemblaient un peu à celui qu'il avait avant de venir dans cet hôpital avec Vick. Puck s'en tape un peu de ses photos et regarde a peine. Mais lorsqu'il voit les trous il commence à s’intéresser... et si c'était ça qu'il avait eu? Lui qui avait juste essayé une fois... mais Still? Le docteur commence son discours "Voici quelques patients que nous avons eu l'occasion de soigner... enfin, on a fait ce qu'on a pu. Regardez celui ci avec ses jambes, vous aviez le même trou dans votre bras." Puck regarde les jambes de gruyère en avalant sa salive avec difficulté, il avait échappé à ça... il aurait pu être cet homme complètement pourris. Il fait un signe de tête pour désigner les photos suivantes cachées sous celle ci. Le Docteur montra une femme qui grimaçait de douleur, son avant bras était complètement creusé, la peau pendait et on pouvait voir... son os!

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Puck fait la grimace "Putain c'est quoi cette merde? Tu veux me faire dégueuler le repas de cantine?"

Doc:" Non mais je pense surtout que vous avez bien fait de ne pas aller plus loin, c'est ce qu'il arrive souvent et à ce stade là on ne peut que amputer les membres." Il regarda Puck avec insistance "Alors, vous connaissez une autre personne donc ce cas? La jeune fille qui est avec vous en sait plus peu être?"

Puck:"Non, j'connais personne j'tai déjà dit!" Regarde Vick qui dormait encore "C'est cette nana qui m'a trainé ici alors laissez la tranquille!" commence à se redresser et cherche les perfusions pour essayer de les retirer. Le Docteur essaie de le retenir mais il était trop nerveux "Lache moi et fait pas chier avec tes questions, j'veux me casser d'ici j'en ai marre de cette odeur de propre."
Le Docteur appuie sur un bouton et des aides soignants arrivent pour neutraliser le jeune énervé. Après une petite injection qui le calmera ils repartiront en faisant signe au Docteur. Celui ci se relève excédé de son comportement, en même temps il ne s’attendait pas à une coopération avec ce genre de déchet de la nature. Il regarde Vick qui commençait à se réveiller et lança à Puck "Ne vous inquiétez pas vous allez sortir tous les deux aujourd'hui, on a pas assez de place de toute façon!" il repart de la chambre en balançant le dossier qui contenait les photos sur le chevet de Puck.

Après quelques heures de derniers soins pour Vick, les deux jeunes sortent de cette établissement. Puck respira très fort l'air extérieur et regarda Vick dans les yeux "J'ai réfléchi dans ce lit de mort et j'crois que j'voudrai bien rentrer CHEZ moi" il insistait sur les mots CHEZ MOI. Il n'avait jamais eu de chez lui mais au fond de lui il s'était attaché à cette ville...Détroit. Vick se proposa de le ramener sur sa moto pour l'accompagner.

2 / Laisser Maxx à Still

Ils ont rejoins Still qui trainait pas loin dans un bar, il avait Maxx et les deux chiennes, tout avait l'air d'aller, ce qui rassura Puck sur ça décision de rentrer. Vick lui avait sauté dessus, le poing proche de son visage en lui criant que c'était un gros connard avec sa drogue de merde et qu'il avait intérêt à prendre soin de Maxx sinon elle le retrouverait pour lui faire bouffer son slip crasseux de plusieurs mois. Il gardera donc Maxx et le ramènera à pied puisqu'il n'avait pas le choix. Still ne bronchera pas face à la Vick furieuse... il avait pas envie de se prendre une raclée surtout dans l’état qu'il était à picoler au comptoir depuis plusieurs jours attendant leur sortie de l’hôpital.


3 / Sur la route

Sur la route, ça gronde un deux roues. Mais c'est quand meme agréable de se tenir à ce petit corp tout fin, son odeur nourrissait les narines de Puck, le vent dans la gueule... fallait vraiment aimer ça la moto. C'était pas forcement son truc mais c'était pas désagréable, il était de bonne compagnie. Lui son truc c'était plutot la musique, gratter sa guitare, chanter à tu tete des connerie ou des chansons serieuses, aller faire des festivals surtout pour l'ambiance, picoler à longueur de journée...
Sur ce siege qui commençait à lui durcir les fesses il pensait. Il allait rentrer. Mais quand on dit rentrer c'est rentrer chez soit. Sa tente dans le parc sera-t-elle encore là? Cette route c'était comme partir à la recherche du bonheur, mais peu etre qu'il est pas ailleur le bonheur. Pourquoi il ne pourrait pas être sur Détroit? Si ça se trouve le bonheur c'est quelque chose, c'est quelqu'un...
Il continuait de s'agriper à Vick tout le long de la route, faut dire qu'elle appuyait sur le champignon! L'image était cocasse, le mec derriere qui tiens la nana, on voit pas ça tous les jours mais lui il s'en tape.

4 / Arrivée à Détroit

Ils s'arretaient dans le parc, Vick alla faire une course et rammena un sac de bouffe. Ils se fît le repas de fortune sur le banc, Puck avait du mal à s'assoir, son cul était broyé comme si il avait recu des coups de pieds pendant plusieurs heure de toute une équipe de rugbyman. Ils lui chantonna quelques mélodie avec sa guitare qui était quelque peu désacordé à cause de la route. Il n'avait pas les mots pour faire les beaux discours tant attendus des nana mais il savait chanter un peu. Il lui chantera des chansons du type qui aimerait qu'elle reste avec lui, elle fera la sourde oreille, elle voulait revoir sa famille dans le sud pour prendre des couleurs disait-elle.

5 / Faire face à la cause de son dépars

C'est apres quelques chansons et quelques verres que Puck aura revue celle qui avait hanté ses rêves, ses cochemard, ses espoirs, sa haine, meme quand il pissait il pensait à elle... mais ça c'était avant! ((ou le changement c'esy maintenant, comme vous voulez)). Il profita de ce moment de rencontre tant attendu pour la prendre dans ses bras, comme pour le test du je ferme les yeux pour voir si il y a encore son visage qui apparait. Ce sera le test ultime... qu'a-t-il resenti? Ce qui l'a fait fuir? Avait-il encore la haine de l'imaginer dans les bras d'au autre? Non, il semblait être délivré, libre, soulagé, légé, vivant mais rien de plus que de l'affection, celle qu'il avait connu mais avec quelque chose de plus. Ce quelque chose c'est ce qu'elle saura et qu'elle aura partagé avec lui lorsque leurs regards se croiseront, un mélange de gene, de pudeur, d'amitié plus forte. Il n'oubliera pas ces forts moments brefs passé avec elle mais il la laissera vivre sa vie, elle aussi elle a droit à son bonheur. Si il n'est pas avec lui alors tempis. Il sera heureux de la voir heureuse. Mais bon, avant d'en arriver là il se posera quand meme la question du Monsieur propre. En la regardant parler avec Vick,negoçiant le retard de son depars, il regardait les deux nana. Pourra-t-il voir de ses propres yeux Yslaé avec Jarkko sans avoir envie de l'étrangler? Et cette nana qui avait croisé sa route, c'est quoi? le destin? juste le passage d'une vie dans une autre? Faut-il la laisser partir? Pourquoi il a tant envie qu'elle reste?


avatar
Puck Anfauglir

Messages : 49
Date d'inscription : 28/10/2012
Age : 33
Localisation : Dans le Van ou au bar

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

A la recherche de Maxx

Message  Puck Anfauglir le Sam 5 Jan - 12:33

Puck était parti chercher Maxx qui lui manquait trop... il s'inquietait de le savoir avec Still. Il était sorti de la ville mais pas trop loin, normalement d'apres ses calculs il ne devrait pas être loin. Il avait laissé Vick sans nouvelles comme à son habitude, il pensait pas que c'était bien grave. Et puis au pire il avait un lien avec elle, son cadeau! Il sorti le portable de sa poche pour toucher un peu partout sur l'écran tactile, les icones étaient simpa... il comprenait pas tout mais si elle avait envie ou besoin d'avoir des nouvelles elle sait comment faire elle, il n'avait plus qu'à appuyer sur le bouton vert apparemment. En marchant à petite vitesse, très distrait, il souriait en pensant à la nuit dans ce salon de tatoo. Bon, heureusement que Vick avait les mots sinon hors de question de dormir chez Mr vroom vroom!
Putain encore une nuit contre elle à se serrer la ceinture et elle les cuisses... c'est sûre c'est qu'un pote! Ca arrive souvent à être cool et marrant. Peu etre qu'il aurait du lui sauter dessus desuite. Non, parait que les femmes normales attendent toujours un peu, pas comme ces trous sur pattes qu'il avait deja connu dans son passé. Son sourire s'effaça au fil des pas et de ses pensées. Peu être qu'elle voulait juste de la compagnie... Ca ressemble à un jeu! Il commence à reprendre un grand sourire car ça tombe bien, jouer il aime ça!

En parlant de jouer, une envie de chanter lui viens, il détache sa guitare de son dos. Heureusement qu'elle ne le quittait pas. Il se mit à penser au sale coup qu'elle lui a fait sur la moto... lui qui s'y voyait deja!


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]





On a tous essuyé des refus
Ca tanne le cuirs des séducteurs
Ca peut faire très mal,le sais tu?
Que c'est vulnérable un dragueur!!

C'est très salissant l'amour propre
Surtant quand le lion prend la fuite
Coursé par une antilope
qui d'un coup de patte le décapite

Y ale râteau héroique
Qui se ramasse en public
le rateau point sur les i
t'es lourd mainenant, ça suffit
Les rateaux dit d'Alzheimer
C'est la meme fille que toute à l'heure
Le râteau de la méduse
Pour le jeu de mots, je m'en excuse
Y a le rateau boulversant
Cette fille, tu l'aimais vraiment
Et le rateau superflu
Au fond, elle te plaisait plus.

Le râteau qui coute un g'nuo
Parce que ta bague elle s'en fout
si elle te gifle, chapeau!!
C'est la cerise sur le gateau

Au jeune loup qui renonce
Le vieux qui explique avec sagesse
pour vingt Anglaises qui te repoussent
Y en a bien une qui dira Yes

En boite de nuit, ca devient extrême
Quand tu les reçois à la chaine
Tout el monde est bien témoin
T'es prêt à tout, t'es mort de faim
Et la honte, ca te fait plus rien!!

Y a le rateau qui se la pète
Quand la fille est une vedette
le rateau anti grosse tete
Parce que c'est toi la vedette
Le rateau du coming out
Qui est un rateau comme les autres
Celui qu'on veut oublier
qui souvent est le premier

Y a le rateau du romantique
Qui le rumine en musique
le rateau des mecs pas bien
Avec la femme des copains
Et rateau de l'erreur
Parce qu'en fait, c'était sa soeur
le rateau à répétition
Quand elle dit non, c'est non !!


Doivent elles devant leurs copines
De leur dédain au citriol
nous arracher le coeur de la poitrine
Avant d'ruoler dessus en bagnole.

Alors qu'un sourire bienveillant
Dirait avec ménagement
Qu'c'est pas peine qu'on perd notre temps
Qu'on est gentil, mais que va t'en
Tu me lâches maintenant!!

Y a le rateau du mari
C'est ma femme, t'es gentil
le rateau du hérisson
Ca pique mais c'est trop mignon
le rateau de Georges Clooney
S'il existait, ca se saurait
Quand au dernier des râteau,
Rassure toi, c'est pas de sitôt.

Le rateau du Gentleman
Toujours poli avec les dames
le rateau condescendant
Non, mais! Pour qui elle se prend?
Celui qu'aurais pu éviter
Il suffisait d'pas lui parler
Et le râteau qui l'inspire
T'en f'ras une chanson au pire.
avatar
Puck Anfauglir

Messages : 49
Date d'inscription : 28/10/2012
Age : 33
Localisation : Dans le Van ou au bar

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Elle est partie...

Message  Puck Anfauglir le Lun 7 Jan - 16:49

Puck avait couru dans toutes les rues dès son réveil, la tête dans les étoiles, il avait rêvé toute la nuit de ce putain de baiser, des lèvres qu'elle lui avait croqué comme il lui avait chanté juste avant qu'elle parte. Il rêvait si bien qu'il s'était reveillé en train de baiser le cul de Still qui dormait dans l'autre sens!

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Aujourd'hui c'est un premier jour sans elle mais c'pas grave, elle lui avait envoyé 3000 watt d'énergie pour survivre quelques jours, il grattera des chansons pour elle devant le bar ou le casino si il ne se fait pas dégagé avant.

Puck avait montré à Still comment il devait faire pour lui envoyé des photos, suffisait de reproduire le cours rapide de Vick la veille... il avait plus facilement retenu ses douces levres. Still lui avait vite compris au poins qu'il en envoya plus qu'une.

Les premieres sont celles choisis par Puck, il pose davant la tente avec Maxx, puis devant le bar avec sa guitare... des photos digne d'un book top model rebordant de romantisme.

Mais apres plusieurs bieres au bar, Still le prend aussi dans les chiottes, le cul en gros plan en train de pisser et se tennant au mur completement mort.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Une autre devant le magasin de tatoo en train de pisser sur le coté de la porte, se tennant toujours au mur, heureusement qu'il y avait personne dedans à ce moment là.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


La derniere envoyée montrera Puck dans la tente, la tête dans la gueule puante de Maxx, bave coulant de la bouche qui témoigne la journée bien chargée en émotion.

Hereusement que Still ne sait pas non plus comment ecrire la dessus sinon elle aurait eu les commentaires en plus. C'est vraiment un enfoiré car Puck n'as rien capté de la soirée...

Il vera demain matin si il aura de ses nouvelles... il revera surement encore d'elle cette nuit! Mais Still a prévu le coup et à bien sérré son pantalon et surtout sa ceinture, sait-on jamais, dans un coup d'élan!


Cette tente sent l'homme, enfin, le furet à 300km, l'absence de Vick se fait ressentir... plus personne pour réchauffer Puck, sans compter Maxx et les pets de Still biensur!
avatar
Puck Anfauglir

Messages : 49
Date d'inscription : 28/10/2012
Age : 33
Localisation : Dans le Van ou au bar

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: BG Puck Anfauglir

Message  Puck Anfauglir le Mar 29 Jan - 12:06

*Puck était parti chercher Vick a l'hôpital mais ne l'avait pas trouvé... Sûrement quelle devait en avoir marre de sentir cette odeur de pisse et quelle a du rejoindre le Van. En rebroussant chemin il tomba nez a nez avec une des chiennes de Still. Il chercha instinctivement des yeux son pote mais il net ait pas là... Elle ne se comportait pas comme a son habitude et Maxx le senti, il se mît à tourner autour d'elle mais pour une fois ce n'était pas pour se la sauter. Elle semblait vouloir montrer quelque chose, une direction peu être... Elle commença a prendre le chemin derrière le bar, Maxx la suivit et Puck fit de même en commençant a s'inquiéter... Et si Still n'était plus...

Après un long parcours qui leur fit traverser la ville, Puck et les deux chiens se retrouvèrent dans les sous sol de la ville, plus précisément les égouts... L'odeur était infâme mais Puck la supportait bien, il a connu pire! Il longea le couloir en s'enfonçant dans la merde... Une lumière au loin guidait ses pas...

Dans un angle on pouvait a peine apercevoir un trou qui cachait une petite pièce, la lumière venait d'ici! Puck a un peu de mal a s'y introduire et tomba sur la deuxième chienne qui dormait là. En se relevant il se figea devant l'horreur...

Still était bien là, allongé sur une sorte de matelas mais tellement crade quon aurait dit un tas de boue... A côté de lui gisait des escréments qui s'amoncelaient... Son artillerie du parfait drogué à ses pieds... Et sa jambe a découvert qui commençait a pourrir, presque plus de peau, laissant apparaître ses chairs et son os...

L'odeur était cette fois ci insupportable! Still avait le visage fermé... Puck se pencha sur lui et toucha son torse pour essayer de sentir son cœur... Qui battait encore... Peu être qu'il dormait ou alors peu être qu'il avait trop pris de drogue... C'était ça qui lui avait donne et qui avait attaqué son bras... Heureusement que Puck n'en avait pas repris...

C'était trop pour lui et les souvenir le submerge, celle qu'il avait considéré comme sa mère entant jeune est aussi morte a cause de cette merde...

Il se met en boule contre Still, se colle à lui et pleure contre son épaule... Son pote est tellement ailleurs qu'il ne réagit pas... Comme un cadavre qui respire encore...

Puck aurai aimé que Vick soit là pour l'aider... Il restera ici dans ce trou a merde, loin de tous en attendant que son pote se réveille... Ou crève....*
avatar
Puck Anfauglir

Messages : 49
Date d'inscription : 28/10/2012
Age : 33
Localisation : Dans le Van ou au bar

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: BG Puck Anfauglir

Message  Vick Time le Mar 29 Jan - 12:11

(( maiis!! Vick elle est au van ! pfff pauvre puck ! j'vais venir acheter still tu vas voir!! ))
avatar
Vick Time

Messages : 78
Date d'inscription : 10/10/2012
Localisation : Dans un autre monde

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: BG Puck Anfauglir

Message  Puck Anfauglir le Mer 30 Jan - 13:36

Non, il le laissera pas crever tout seul... il prendra sa guitare et son cleps et ira passer la journée avec lui meme si il n'ouvre toujours pas les yeux... une chanson en dédicace à sa merde, elle est pas facile à gratter surtout en face de ses ravages!


LE BRAS POURRI
Tu disais toujours, j’veux pas mourir con
J’voudrais tout connaître
Tous les plaisirs, toutes les fêtes
Avant d’partir me secouer la tête
Tu vivais toujours dans tes rêves
Ils étaient souvent artificiels
Tu prenais dieu dans tes veines
Malgré ça t’étais à la traîne

Malgré, à cause, qu’est-ce que j’en sais
Moi je n’ai jamais touché à tes rêves
J’me suis arrêté avant qu’ça craigne
Avant qu’mes dents quittent mon palet
J’te voyais partir sans rien dire
Et quand j’l’ouvrais tu t’en foutais
T’étais déjà bien mal barré
Tu voulais trouver le parfait

A trop chercher tu t’es pommé
T’as oublié, ceux qui t’aimaient
Ceux qui t’ont dit : -« fais gaffe quand même,
Tu sais qu’par-là y’a ceux qui craignent »
Tous ceux qui transpirent la colle
Qui t’ont traîné dans leur école
Qui t’y ont laissé un soir de mai
Le bras pourri les yeux rincés

Aujourd’hui je regarde ta mère pleurer
J’sais pas d’trop comment la consoler
Lui dire peut-être qu’elle y est pour rien
Et que comme elle j’ai du chagrin
J’en vois une volée de comme toi
Qui consomment pour se marrer
A chaque fois, ça m’fait flipper
Dans chacun d’eux j’vois un peu d’toi

Tu disais toujours, j’veux pas mourir con
J’voudrais tout connaître
Tous les plaisirs, toutes les fêtes
Avant d’partir me secouer la tête
Tu vivais toujours dans tes rêves
Ils étaient souvent artificiels
Tu prenais dieu dans tes veines
Malgré ça t’été à la traîne
A cause de ça t’étais à la peine
A cause de ça t’étais à la peine


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Puck Anfauglir

Messages : 49
Date d'inscription : 28/10/2012
Age : 33
Localisation : Dans le Van ou au bar

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: BG Puck Anfauglir

Message  Cyhy Bury le Ven 1 Fév - 19:55

ça m'fait penser à ton perso Puck, enfin de ce que j'en lis ici en tout cas Smile

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Cyhy Bury

Messages : 959
Date d'inscription : 12/09/2012
Age : 35
Localisation : Boston-Détroit-NY-Capetown

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: BG Puck Anfauglir

Message  Puck Anfauglir le Ven 15 Fév - 11:41

Jprefere le salé au sucré
Et quand jte vois jbois la tasse
Putain qu' tes bien gaulée
Je kiffe quand tu m'casses!

Jsuis ptetre le mec lourdingue
Faut que j'te dise qu't'es bonne
C'est toi qui m'rend dingue
Surtout quand tu fais la conne!

Même les yeux crevés
J'lai reconnaitrai
Tes sains et ton cul
En moi ça m'tue

Tu fais ta terrible rebelle
Je tremble devant ton regard
Qui me fusille de plus belle
Des que j'fais un écart

Des nana yen a la la pelle
Mais p'tain la mienne
Elle est de celle
Qui se fait hyène

Même les yeux crevés
J'lai reconnaitrai
Tes sains et ton cul
En moi ça m'tue

D'un putain d'regard
Pas l'temps de cacher
Mon fou de dard
Qui demande qu'à crever

Pourquoi s'droguer
Avec toute c'te merde
J'ai son corp a ploter
Faut pas qu'j'l'a perde!

Même les yeux crevés
J'lai reconnaitrai
Tes sains et ton cul
En moi ça m'tue

Si la mort nous s'pare
Choisi d'aller en enfer
C'ma case de départ
J'veux finir dans ta chaire!

Bon j'arrête d'écrire je suis en panne de connerie, vivement l'prochain RP!
avatar
Puck Anfauglir

Messages : 49
Date d'inscription : 28/10/2012
Age : 33
Localisation : Dans le Van ou au bar

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Passe!

Message  Puck Anfauglir le Sam 16 Fév - 5:00

Passe!

Pourquoi tu t'arrête et tu r'garde?
Avoue qu'mon cleps te plai!
T'crois que j'suis qu'une larve
Mais toi tu m'fais pitié!

Regarde toi comment t'es beau
Avec tes fringues repassées
Pas une trace de vie sur ta peau
Putain qu'tu dois t'faire chier!

Passe ton ch'min, aller
Lâche moi un dollars, soit bon
Puis va au taf crever
Comme tous ces autres cons

J'trainne a boire au café
Toi tu cours sans t'arrêter
J'me demande ou j'vai pisser
Et toi comment tu vas payer

Les factures c'ton quotidien
Tu bosse pour payer
Moi j'gratte avec les moyens
Toi tu m'paye pour chanter

Passe ton ch'min, aller
Lâche moi un dollars, soit bon
Puis va au taf crever
Comme tous ces autres cons

J'vois ton regard sur moi
De pitié pour les huppés
Mais c'que j'vois en toi
C'est l'contraire d'l'humanité

Tu la vois la liberté la?
Demande a ta femme
De lâcher ta laisse va!
Viens vivre dans les flammes

Passe ton ch'min, aller
Lâche moi un dollars, soit bon
Puis va au taf crever
Comme tous ces autres cons

T'vas crever vieux et riche
Tes gosses vont racler ton fric
J'prefere crever desuite
Plutôt que d'me taper ta vie!

Quand t'passe regarde moi
Tu verras que j'ris, j'bois
Que j'suis un homme libre
L'alcool et l'amour m'rend ivre!

Passe ton ch'min, aller
Lâche moi un dollars, soit bon
Puis va au taf crever
Comme tous ces autres cons



avatar
Puck Anfauglir

Messages : 49
Date d'inscription : 28/10/2012
Age : 33
Localisation : Dans le Van ou au bar

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Dans la chambre du club

Message  Puck Anfauglir le Sam 9 Mar - 5:42

Je suis sur le bar et tout le monde crie comme des boeux pour que j'avale toute la biere dans cette putain de girafe servie par le gros barbu. Je regarde mon adversaire, ce tube de 1metre qui ne me fait pas peur! c'est du deja vecu mais forcement ces gros con en fasse de moi surveille pour pas que jme pisse dessus et ça c'est moins sure!
Bon, jme lance et met ma tete sous le petit robinet que j'actionne en appuyant sur la languette. Putain de liquide frais qui reveille mon corps quand il passe goulument dans ma bouche.
Ça crie dans tous les sens et ça rit... mais pourquoi en me montrant du doigt? Qu'est ce qu'ils ont ces connars?

Je sent un peu de chaleur entre mes jambes... ça commance a coller... ça m'gene sur le coup mais j'me sent bien au chaud... et merde c'quoi?

J'ouvre un oeil et le mur me dit rien. Le sol est mou et chaud? J'essaie de lever ma tete et la je vois un tshirt avec surement mon oreole de bave, deux belle paires sous le tissus, c'est avec grand sourire que je vois ma chieuse qui dort encore.

Jme repose sur elle et ma bave colle ma joue contre son tshirt. Ça m'a tué et on c'est endormi comme deux grosses merde!
J'ai la derniere image de la porte blindée de cette chambre qui resemblait bien a un dortoir baisodrome.

J'me sens comme un enfant dans les bras dsa mere meme si jsais pas cque cest! Parait qu't'es apaisé, calmé et qu't'es heureux. Moi j'la banane calé entre ses cuisses, putain d'moment que j'vivrais bien a vie.... avec la girafe de bibine pas loin!

C'cool, on est au chaud ici et meme les fesses a l'air j'me les cailles pas.
Jentend du bruit là haut... putain le premier qui nous fait chier il va m'entendre, motars ou pas, rien a foutre!
avatar
Puck Anfauglir

Messages : 49
Date d'inscription : 28/10/2012
Age : 33
Localisation : Dans le Van ou au bar

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Cadavre de Still

Message  Puck Anfauglir le Mer 20 Mar - 13:25

Scène de film
Il fait sombre, on ne distingue que des briques... surement un mur... il y a de la fumée mais cela ressemble plus à du brouillard... quelques gouttes se font entendre... on est dans un égout.

Le mur de ce tunnel semble défiler à l'infini quand il laisse place à une petite ouverture, comme un corridor encore plus sombre... on entend seulement quelque chose qui gratte.

L'odeur est infecte... une odeur pestinentielle de viscères et de sang se mêlait à celle de la pourriture et envahissait la pièce...

Un corps... mutilé, ensanglanté, gisait sur le sol crade et taché. Des lambeaux de vêtements adhéraient encore aux chairs putréfiées... le visage méconnaissable révélait des yeux éclatés dégoulinants des orbites vides... sous l'amoncellement mouvant de grosses mouches bleues, on apercevait parfois un bout de vêtement, ou un os mis à nu... des grouillements d'innombrables asticots s'animait d'un mouvement incessant... il y en avait peu être des centaines ou des milliers de ces vers gras qui dévoraient le peu de corps qui restait... ils étaient partout, dans les aines, sous le scrotum...




La dernière vision s’arrête sur un tas de seringues qui pourrissait non loin du cadavre... sûrement Still... est-il mort de cette merde? peut être qu'il a eu le temps de bien se décomposer avant de crever... ou pire, ses chiennes l'ont bouffé...

Ce n'est pas un lieu de passage et les sous sol de Détroits sont grands... personne ne le découvrira ici, ni même ne le reconnaitra...
_______________________________




Puck s'était fait une raison, c'était un pote de passage, celui qui viens pour faire la fête ou pour trouver compagnie à faire chier le monde. Mais depuis qu'il a une femme plutôt pas mal et qu'il peu lapiner, Still n'avait plus sa place ici... Donc pour Puck il s'est fait la male comme un gros con!
avatar
Puck Anfauglir

Messages : 49
Date d'inscription : 28/10/2012
Age : 33
Localisation : Dans le Van ou au bar

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: BG Puck Anfauglir

Message  Puck Anfauglir le Jeu 29 Aoû - 22:38

Walkerville, quelques Km de Détroit... au coté de la ville, dans un squat amménagé par des dechets de la société...




Ce mouvement, j'le connait par cœur... j'ai la tête en bouillie et des images qui vont et viennent... cette danseuse qui caresse la barre avec sa langue, le gars de l'autre rue qui se tape la salope du coin, Francis qui taille une pipe pour d'la tune, Stan qui sniffe une lignée de 32 cm...

J'ouvre les yeux avec difficulté, la pièce est sombre mais j'ai l'impression d'avoir un spot dans la gueule. Mes yeux me piquent... J’entends des gémissements et je bouge. Tout est floue autour de mois et je sent ces putain de coups de marteaux sur mon crane. Ma main est posé sur une surface lisse et chaude... c'est un dos? Oui, je regarde quelques secondes avant de réaliser que le rêve que je viens de faire n'était pas réel, non! En vrai j'suis en train d'me taper cette épave, celle sur qui le train est surement passé! C'mon pote du squatte qui me l'a passé pour d'la tune qu'il me devait.

Ce dos est en mouvement et j'sent de plus en plus que j'suis en train de la pénétrer. J'vois ma queue quand elle s'éloigne pour le vas et viens. Ca doit faire un bout d'temps qu'elle doit en faire des vas et viens... elle a le trou complet'ment défoncé avec tous ces connards qui s'la tape du matin au soir. Mais là elle m'a bien s'couer pour que j'la sente c'est que j'vai pas tarder à lui laisser un cadeau...

Ma main tente de caresser son dos, ou ses os... j'vois bien la dose de pop's qu'on viens d'se prendre et c'te conne elle est trop dillatée... moi ça m'booste sinon j'bande pas. Il est comme moi c'matelas, crade avec des auréoles, du sang sur les bords et d'la transpiration.

Ca y est, j'le sent... j'attrape sa tignasse de cheveux avec ma main pour bien m'la caller contre moi et mieux la sentir...

J'me souviens d'un truc dans c'te belle merde... mais ça m'fait rêver...

J'y suis allé à Détroit, pour des concours oû j'ai parié quelques billets, j'ai tout perdu et j'savais pas pourquoi mais fallait que j'me casse. Y'avait une bonne pote qui s'était fait la malle deja et j’avais comme fait le tour des rues. Ah ouai, et celle là... elle s'est barrée la salope! J'le savait! Comme cette putain de Ronnie! J'me suis encore fait prendre pour un gros connard! Mais maintenant c'est fini... c'moi qui fait l'enfoiré et là j'suis en train d'me vanger sur cette camée...

J'la regarde affalée sur le matelas elle gémie mais j'suis sure elle sent plus rien... j'lui tire ses cheveux mais la moitié reste dans mes mains... j'commence a essouffler c'pas bon ça... j'attrape le bout d'allu sur le coté et j'nif avec le peu de force qu'il me reste. C'bon, ça monte... c'est l'extase, j'ai l'crane encore plus en bouilli...

J'suis obligé d'lui tirer les cheuveux encore plus fort, faut qu'elle se reveille sinon c'va pas l'faire... ah ça y'est elle se contracte enfin... j'ferme les yeux et j'pense à celle qui m'fait vibrer... j'leve les yeux vers ce plafond noirci et j'l'imagine en face de moi, ça y est j'suis pire que Maxx qui s'fait la chienne du bar... quelques coup de rain en plus et j'vai la remplir! J'lui écrase sa gueule contre le matelas pour lui envoyer la sauce... j'me lache... j'me vide... j'crois qu'elle dort deja...

J'me retire puisque cette conne s'est endormi et qu'ma queue est réduite... j'regarde la bave qui continue d'sen écouler et j'commence à allumer une clope, complétement amorphe devant cette scene de merde... j'vai sortir un peu ça va m'faire du bien. Cette pétasse va rester sur le matelas jonché au milieu du squat, le cul en l'air le temps qu'son trou revienne à la taille normale. J'me leve et j'enfile mon baggy en le pressant contre mon sexe pour l'essuyer. J'ai la tête en vrac mais si je reste enfermé j'vai la butter à coup de pieds.

J'vois les néons du bar du coin pour me guider le chemin. J'aurai reniflé au moins 20 fois avant d'arriver devant les marches de ce bar à putes. Je regarde meme pas les 3 nanas qui chialent une pipe pour de l'héroïne, j'viens de donner!

J'aurais au moins passé la soirée à matter ces bouts d'chair à se frotter contre une barre, à me faire des clin d'oeil et à lecher la barre. Au moins j'peux matter gratos...

C'est une nuit comme toutes les autres depuis quelques mois...

10h le matin, le bar va fermer ses portes et comme d'hab j'suis encore là à revasser en extase devant les paires de fesses... le vigile va encore me foutre dehors alors j'en profite pour foutre la merde et m'attirer des ennuis. Dehors j'dois d'la tune à tout le quartier, la drogue et les nanas que j'me suis fait! C'pas grave j'vai prendre deux ou troi coups de batte et j'men remettrai.

Tiens, y'a personne dehors. J'vai me caler le temps d'fumer une clope sur les marches... tiens, encore une moto, font chier a s'la peter avec leur deux roues de merdes... quoi? Celle la elle reste devant moi mais j'ai la fleme de lever les yeux... fait chier!

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Puck Anfauglir

Messages : 49
Date d'inscription : 28/10/2012
Age : 33
Localisation : Dans le Van ou au bar

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: BG Puck Anfauglir

Message  Puck Anfauglir le Ven 30 Aoû - 20:06

je reste là... affalé sur le canapé... la chaleur et l'odeur étouffante est devenue indolore... je sens encore la sueur ruisseler sur mon torse et mon front... j'voudrai bouger mais j'ai trop la fleme.

Dans mon crane ça grésille et ça m'torture... ces putains de mots qui résonnent comme un échos qui cherche un coin pour rebondir...

"T'es un dechet... qu'est ce que t'es devenu... regarde toi... j'te laisserai pas finir ici... "

J'leve mon bras pour passer ma main sur mes cheveux qui commencent a s'coller sur mon front, je sens cette odeur qui me pique au nez... c'est mes esselles, les poils on éclaircis avec la transpiration. Putains c'est vrai que j'suis crade... mais ici t'peux pas etre propre, meme la fontaine du quartier est pleine de pisse et de gerbe...

J'sais pas si c'est l'odeur ou d'penser à elle... mais j'laisse ma main s'avanturer naturellement sur mon torse, glisser sur les poils mouillés et passer sous l'élastique du baggy...

P'tain, elle aussi elle est crade...

Comme une revelation, j'savais que c'etait mort et que j'allais crever là dans ma merde si j'bouge pas... elle serait pas v'nu que j'men foutrai...

J'retire ma main et j'cours vers la route, j'vois Stan qui s'approche tramblant, il doit etre en manque et me demande "Hey beau gosse! T'as pas une balle pour moi? Aller, j'te fais c'que tu veux..." j'le laisserai pas terminer sa phrase que j'fini par connaitre par coeur "Ta gueule et dégage! J'prefererai m'tapper mon clep's encore!"

En parlant du clep's, Maxx n'avait plus l'air en forme ces derniers mois, il maigrissait de semaine en semaine... les poubelles ici sont plus remplis de cadavre ou de mioches plutot que te bouffe...

Je me précipite vers le fond de la rue et je siffle avec tout l'air qu'il reste dans mes poumons encrassés... Maxx arrive en trainnant d'la patte... "Aller viens mon pote! On s'casse..."

J'me retournerai pas, j'connais les coins et recoins de ce foutu quartier... tous ces camés et ces putes qui n'ont plus de saveurs, plus de gout... il ne me reste plus rien, pas d'fringues, pas de portable, meme pas une piece, un mego... putains la marche va etre longue...


avatar
Puck Anfauglir

Messages : 49
Date d'inscription : 28/10/2012
Age : 33
Localisation : Dans le Van ou au bar

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: BG Puck Anfauglir

Message  Puck Anfauglir le Mer 28 Juin - 22:11

Elle est bonne, comme au premier jour mais en moins fraîche. ... mais putains qu'elle est belle. Elle me tend la main et j'me lève pour venir face à elle et la prendre mon corps pour lui rouler une galoche pleine de salive.
J'ai pas encore ouvert les yeux que j'sens le bitume sous med doits tendus sur le trottoir à chercher lautre main qui n'existe que dans mes rêves. La bouche pateuse je sent le soleil me transpercer les paupières et je grimace. Mes lèvres goûtent ce goût chimique du goudron mélangé à la pisse.
Et merde, je reviens à la raison et la réalité viens me claquer la gueule. J'ouvre un oeil encore collé sur le sol et me voilà une journée de plus sur ce trottoir affalé de tout lon long devant un hangars désaffecté proche d'un quartier chaux déserté des autorités. Cest tout flou mais je vois ma main au loin qui cherche le réconfort dans mes rêves mais qui traîne sur les dechets des habitants du quartier.
Je ne compte plus le nombre de jours où je squatte ici, après la vallée de la mort j'ai continué de marcher, sans mon cleps et sans ma meuf... je n'avais plus rien à perdre. Je me retourne et me brûle les yeux de ce soleil agressif. Le dos sur le sol, on pouvait voir mon jean troué par l'usure au niveau des genoux et mon tsheart témoignait des traces de coulure de mes trouvailles gastronomiques des poubelles des quartiers mal famés.
Je ne sent plus mes membres, même celui qui se dressait dur face à la folle de Vick... pour dire. Gisant sur le sol, n'ayant plus de force, je me détend et sent une onde de chaleur parcourir mon entrejambe. ..s'en suit une forte odeur de pisse.
La chaleur et le bien être qui me soulage je pense encore à elle, c'est une putain d'obstination. .. mais elle est parti où cette conne! Il fallait encore prendre des forces avant d'essayer denla retrouver. Mais là impossible de se lever.
J'entends des rires de gosses et d'adolescent qui se rapprochent, ça s'agite et ça s'énerve autoir de moi.

À suivre...
avatar
Puck Anfauglir

Messages : 49
Date d'inscription : 28/10/2012
Age : 33
Localisation : Dans le Van ou au bar

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: BG Puck Anfauglir

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum