Mitsumi - BG

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mitsumi - BG

Message  Tsumy le Mar 4 Juin - 13:15

Née Ayame Tetsuna, en 1988 dans les bas quartiers de Kyoto, la petite fille attira rapidement l'attention des kidnappeurs à cause de ses yeux aux couleurs des nuages. Une rareté dans la population nippone, surtout quand la famille est exclusivement de lignée insulaire.

Sa famille, puisqu'il faut faire un rapide point dessus, est une très ancienne famille japonaise, basant ses ancêtres dans les temps médiévaux, le nom de Tetsuna étant connu dans certaines régions grâce à leurs faits d'armes hélas...malgré la gloire d'antan, ce qu'il reste des héritiers ont échoués dans la zone très pauvre de la ville d'Osaka. Le père d'Ayame a contribué à dilapider le peu d'héritage familial qu'il restait en ayant la main malheureuse aux jeux d'argent.

Les yakusas, chez qui monsieur Tetsuna jouait le plus souvent, dont nous tairons le nom par sécurité, s'intéressèrent de près à l'enfant dès qu'elle commença à marcher. Ils proposèrent ainsi à la famille de tirer un trait sur leur dette présente si...la fillette partait avec eux. C'est ainsi que sans considération pour un enfant non-mâle - autrement dit une fille - le patriarche de la famille leur donna l'enfant sans sourciller.

Pourquoi ne parlons-nous pas de la mère d'Ayame? Tout simplement car c'était une femme effacée, chétive et maladive qui derrière son mari faisait pâle figure. Même si ce fut un crève-cœur pour elle de voir son unique fille et enfant partir si jeune loin d'elle, elle n'en dit rien et se plongea par la suite dans un chagrin insondable dont elle décéda quelques années plus tard. A ce que l'on sait aujourd'hui, Monsieur Tetsuna s'est remarié, a bâti une famille et sans être riche, il vit désormais confortablement et ne s'est jamais préoccupé du devenir de son premier enfant.

Ayame finit donc par découvrir sa nouvelle famille, non pas les yakusas - que feraient-ils d'une toute petite fille! - mais l'okiya Sanada, à Gion. Il est fort bon de noté que quelques okiyas persistent au japon, le retour aux traditions chez les familles riches étant dans le vent...Les geishas font leur réapparition dans le giron des puissants nippons.

Ayame fut donc éduquée dans la plus pure tradition japonaise des geishas de Gion - dont nous vous passerons les détails, pour les savoir venez discuter avec Ayame - et prit comme nom Mitsumi, après une longue consultation de son astrologue, lors de son passage en maiko - c'est ainsi qu'on nomme les apprentie geisha qui n'ont pas encore changer de col.

Nous épargnons au pauvre lecteur, la vie trépidante d'une jeune maiko aux yeux clairs, passant de maisons de thé en maisons de thé pour distraire quelques riches japonais d'une tradition ancestrale, et parlons d'une étape importante dans la vie de toute geisha: le changement de col.

Lorsque la maitresse de l'okiya et la grande sœur nommée Oneesan (pas une véritable grande sœur, mais la geisha chargée de l'apprentissage de la maiko) décident que la maiko est prête à devenir geisha, elles vendent la petite apprentie aux enchères. Non pas qu'elles la vendent réellement, ce qu'elles vendent c'est son mizuage, dans la tradition de Gion, on pourrait résumer ça par sa virginité. L'apprentie, sur les conseils de sa grande sœur, offre des petits gâteaux symboliques à ses plus fidèles clients, généralement secrètement, et ceux qui sont intéressés appellent l'okiya de la maiko et enchérissent entre eux sur le prix à payer pour une telle rareté.

Il va sans dire que les enchères du mizuage de Mitsumi ne se sont pas passé dans la plus grande honnêteté. Sa personne étant affiliée aux yakuzas -dont nous tairons toujours le nom- il fut difficile à la maitresse de l'okiya de faire trop surenchérir les participants, elle fit donc gagné celui qu'on lui indiqua. Le mizuage de Mitsumi fut remporté par un certain Shimada, oui, oui, c'est bien le dirigeant de la Shimada Corps, la firme pharmaceutique mondiale.

La cérémonie se déroula quelques semaines plus tard, après la consultation avec son astrologue pour savoir le jour favorable, dans un hôtel très traditionnel. C'est avec toute l'appréhension d'une jeune femme vierge qu'elle pénétra dans la chambre après la cérémonie du thé...Mais tout ne se déroula pas comme on lui avait dit, et c'est avec autant de soin qu'on en prend pour déshabillé une poupée de porcelaine que monsieur Shimada fit ce qu'il avait à faire.

Désormais geisha, elle volait de ses propres ailes et attirait tout autant les riches clients. C'est avec l'esprit vif et un talent naturel à rougir dès qu'on abordait certains sujets qu'elle charmait le plus. Il était donc tout naturel que les potentiels dannas se pressent aux portes de sa maison de thé habituelle afin de requérir les services privés de la geisha.

N'allait pas croire que par services privés on entend sexe rémunéré! Non, loin de la, une geisha n'offre JAMAIS son corps, juste son art. Danse, chant, musique, conversation et jeux dont d'elles et des maisons de thé des havres de relaxation et de paix, loin du giron familial de la femme au foyer.

Un danna, est un protecteur, un homme riche qui offre des cadeaux à la geisha, paie ses cours, son maquillage et même jusqu'à ses tabis. Il finance des galas de danse pour elle, ou de musique, il l'entretient. Mais attention, cela ne signifie pas qu'il y a forcément des relations intimes entre une geisha et son danna...Rappelons qu'une geisha n'est pas une prostituée, mais...une représentante des arts.

Mitsumi eut donc le choix dans le parterre de candidats, choix toujours influencé par la maitresse de l'okiya, et c'est un homme raffiné, fier de sa culture et profondément enracinée dans les traditions de son pays nippon qu'elle choisit. Un homme particulier dans sa vie d'ailleurs, celui-là même qui avait remporté son mizuage.

Le travail de monsieur Shimada était tellement prenant qu'avoir un danna ne changea potentiellement pas grand-chose à la vie de Mitsumi. Elle continuait ses cours - une geisha n'arrête jamais d'apprendre pour toujours se perfectionner - participait à quelques galas, sortait à l'extérieur avec des hommes triés sur le volet en amont par les yakuzas qui veillaient toujours sur leur investissement en quelque sorte. Il lui arrivait de passer cependant quelques journées dans une propriété de la famille Shimada située entre Osaka et Kyoto, cachée de la vue de tous, elle était le petit jardin secret du puissant homme d'affaire.

C'est lors d'une de ses journées, que son danna lui apprit qu'elle allait se rendre en Amérique alors qu'elle venait de fêter ses 22 ans. La raison? Il la garda pour lui. La petite geisha effrayée de quitter le sol de son île refusa catégoriquement, mais...on ne refuse pas à l'homme qui paie votre existence bien longtemps, elle du donc se résigner à faire ses adieux et ses bagages. C'est sous escorte d'un chaperon qu'elle prit donc le vol qui allait changer sa vie pour toujours. Otaka-san était un homme tout en muscle, entièrement couvert de tatouages et légèrement parano, Mitsumi n'en gardera aucun souvenirs cependant, mais c'est à cause de lui que son destin bascula radicalement une seconde fois.

Alors qu'elle allait descendre sur le tarmac pour rejoindre la berline de la Shimada Corps, comme il était prévu, elle se retrouva sur une piste demi-déserte. Elle eut à peine le temps de se retourner vers son chaperon que celui-ci lui donna un grand coup sur la tête, ce qui fit tomber la geisha à la renverse, le visage contre le goudron chaud. On la ramassa, la ligota et l'emmena, loin...Quelques heures plus tard, Otaka-san se fit seppuku, ne supportant pas l'idée de vivre en traitre à son retour au pays. Il venait de livrer le plus cher des bibelots d'un puissant nippon à la "concurrence" pour une valise pleine de yens, il n'en profita même pas.

C'est ensanglantée que Mitsumi rouvrit les yeux, la douleur la faisant se réveiller en sursaut. On l'avait battue, déshabillée, surement violée vu ce qu'elle ressentait...Elle avait perdu tout repères temporel et géographique, ne savait plus si elle était au Japon, en Amérique, dans un rêve ou morte. Des gens vinrent pour la torturer dans une langue qu'elle ne maitrisait mal, on lui demandait des renseignements sur les yakuzas, ce qu'elle savait, comment, qui, où, pourquoi?

Ses ravisseurs n'étaient pas des tendres, mais ils n’avaient pas touché au joli visage nippon, ils se contentaient de la battre au ventre, dans le dos, sur les cuisses...et bien sûr de décharger en elle toute la grandeur de leur masculinité. Le cerveau complètement ravagé, la geisha continuait de nier être au courant de quoique ce soit, et ses kidnappeurs finirent par se lasser de l'interroger, devenant de moins en moins nombreux, jusqu'à finir à n'être qu'un seul. Et c'est après quelques mois d'enfermement que Mitsumi trouva la force et le courage d'assaillir son oppresseur. Avec un bon coup bien placé qui immobilisa net l’homme, qui prit de pitié ou d'amour allez savoir, la laissait détachée depuis quelques semaines, qu'elle finit par trouver le créneau pour s'enfuir. Elle chipa les clés, parcouru un appartement inconnu, sortie à demi-nue dans la rue new yorkaise où le soleil était éclatant, et....se prit la carrosserie d'un taxi de plein fouet.

La providence devait veiller sur elle, car elle n'eut que des blessures superficielles. C'est deux jours plus tard qu'elle se réveilla avec la mémoire aussi vierge qu'une maiko. Après enquête policière, pas très poussée il faut le dire, on lui accorda la nationalité américaine sous le nom de Jenna Doe. Elle fut établit dans un petit quartier de New York, un tout petit appartement, pas si mal placé. Au fil des mois, son cerveau lui remémora sa vie d'avant...mais ayant gouté la vie occidentale à pleines dents, elle n'avait encore aucune envie de rechercher ceux qui pourraient l'aider, ou tout simplement de repartir au pays. Elle était désormais américaine et le vivait bien.

En parfaite New Yorkaise, et en ancienne geisha amoureuse des arts, elle sortait le soir dans quelques bars connu du milieu pour lancer les artistes, et c'est dans un de ceux-ci qu'elle rencontra Jeff. C'était un charmeur, un grand brun ayant un charisme à faire tomber n'importe qu'elle fille qui fit prendre à Mitsumi le quatrième virage à 90° de sa vie. Elle décida de suivre cet agent insolite, qui parcourait le pays en bus avec une compagnie d'artistes féminines. Au début, Mistumi donnait dans la danse, se mouvant avec grâce dans quelques costumes qui se voulait chinois mais...Jeff décela chez elle un pouvoir mystique qui scotchait les hommes de la salle, il la dirigea tout en douceur vers la magie, et c'est en autodidacte douée de ses mains que l'ancienne geisha passé du côté magique de notre univers.

Elle rencontra nombre de magiciens qui tombé amoureux de sa timidité maladive, lui révélèrent quelques-uns de leurs secrets, dont elle fit usage pour ses futurs numéros. Oh, n'allait pas croire que Mitsumi est une magicienne de renom, ça non...Elle apporte juste un peu de poésie et de magie dans votre vie, un soir...où vous aurez l'esprit assez ouvert pour venir voir un de ses spectacles. Et c'est ainsi qu'elle a parcouru surtout la côte ouest de l’Amérique, remplissant son compte en banque grâce aux diverses représentations qu'elle donne avec sa troupe. Jusqu'à ce qu'elle....

...arrive à Détroit. Elle aimait visiter les villes qu'elle traversait, plonger parfois dans quelques quartiers populaire pour s'imprégner du mouvement, mais le D3 lui fut imposé par son agent, plus pratique, mieux situé il parait et surtout bien moins cher que tous les autres quartiers. Sa compagnie établit donc ses quartiers il y a quelques semaines dans le D3 Resort Hotel, apportant avec elle joie et bonne humeur, comme seules savent le faire les filles d'un groupe unis. C'est autour d'un plat de sushi qu'elle rencontra celui qui allait être le cinquième virage de sa vie...
avatar
Tsumy

Messages : 44
Date d'inscription : 04/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mitsumi - BG

Message  blackkingdom radikal le Mer 5 Juin - 15:47

superbe merci Tsumi !
avatar
blackkingdom radikal

Messages : 2767
Date d'inscription : 01/02/2012
Age : 36

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mitsumi - BG

Message  Cyhy Bury le Mer 5 Juin - 19:10

Yeah!
What a Face
avatar
Cyhy Bury

Messages : 959
Date d'inscription : 12/09/2012
Age : 35
Localisation : Boston-Détroit-NY-Capetown

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mitsumi - BG

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum